top of page

Japon : gravir le mont Fuji devient payant

Une mesure pour lutter contre le surtourisme et améliorer la sécurité


À partir de juillet 2024, les randonneurs souhaitant gravir le mont Fuji devront payer un droit d'accès. Cette nouvelle mesure vise à réduire l'encombrement et à améliorer la sécurité sur ce célèbre volcan japonais.



Une taxe pour préserver le mont Fuji Limitation du nombre de visiteurs


Face au surtourisme croissant, les autorités japonaises ont décidé d'introduire une taxe pour l'ascension du mont Fuji. À partir du 1er juillet, les randonneurs empruntant le sentier Yoshida devront payer 2 000 yens (environ 12 euros). Cette décision, approuvée par le département de Yamanashi, vise à contrôler le nombre de visiteurs et à financer des mesures de sécurité.


Limitation du nombre de visiteurs


En plus de la nouvelle taxe, le nombre de randonneurs empruntant le sentier Yoshida sera limité à 4 000 personnes par jour. L'accès au sentier sera également restreint entre 16h et 2h du matin pour éviter les ascensions nocturnes dangereuses. Toshiaki Kasai, un responsable départemental, a expliqué : « Après la levée des restrictions liées à la pandémie de Covid, nous avons commencé à voir plus de monde. Nous voulons qu’ils portent des vêtements adaptés à la montagne et qu’ils soient bien préparés. »

Les autorités encouragent également les visiteurs à surveiller les réseaux sociaux pour obtenir des informations actualisées sur le nombre de randonneurs quotidiens et les conditions de sécurité.


Des mesures pour la sécurité des randonneurs


Chaque été, le mont Fuji attire plus de 220 000 visiteurs, principalement entre juillet et septembre. Cependant, de nombreux randonneurs entreprennent l'ascension avec un équipement inadéquat, et certains tentent même de dormir sur le sentier ou d'allumer des feux pour se réchauffer. Ces comportements augmentent les risques de malaises et d'accidents.

Les autorités espèrent que la nouvelle taxe et les restrictions d'accès encourageront les visiteurs à mieux se préparer pour l'ascension.


Trois autres voies d'accès restent gratuites

Le mont Fuji possède trois autres voies principales qui resteront gratuites pour les randonneurs. Toutefois, le sentier Yoshida, étant le plus accessible depuis Tokyo, est préféré par environ 60% des randonneurs. Les autorités espèrent que les nouvelles mesures aideront à répartir les visiteurs sur les différentes voies, réduisant ainsi la pression sur le sentier Yoshida.


Comments


Posts Récents
bottom of page