8 faits qui ont marqué l'histoire du voyage d'affaires



Aujourd’hui le monde du voyage étant provisoirement à l’arrêt, nous vous invitons à voyager à travers l’histoire avec nous pour découvrir 8 faits qui ont marqué l’histoire du business travel.





1 Début du 20ème siècle, commencement du business travel


C'est au début du siècle dernier que le voyage d'affaire est né. Voici une anecdote intéressante sur la liaison quotidienne Paris-Londres qui a vu le jour en août 1919:


L’homme d’affaires W.H. Pilkington a raté son "train/bateau" entre Londres et Paris, et a dû trouver une solution d’urgence pour se rendre à un important rendez-vous avec des industriels français. Nous sommes en juillet 1919, et c’est la compagnie d’aviation Airco, en pleine restructuration post-Guerre Mondiale, qui l’acheminera finalement vers Le Bourget. Elle ouvrira par la suite une liaison quotidienne Paris-Londres.



2 Les seventies, naissance du "business traveler" moderne


C’est lors des seventies que les vols aériens ont vu leurs courbes exploser.. On se met donc à voyager et le voyageur d’affaires commence à être considéré autrement qu'un voyageur loisir de CSP+. Les classes affaires sont apparues en 1981 pour la première fois.



3 Généralisation du GDS en 1978


C'est le président américain Jimmy Carter qui, en 1978, signe le "Airline deregulation Act". En 10 ans, le nombre de compagnies domestiques passe de 80 à 200. Cela a doublé aussi, le nombre de passagers durant cette même décennie. Dès lors, le Global Distribution System est rendu d’autant plus indispensable.

Dans un contexte concurrentiel, le prix des billets, les horaires, les routes et les commissions ont engendré complexité et volume. S’y ajoutent progressivement les offres des groupes hôteliers et des entreprises de location de voitures…



4- Le 11 septembre 2001

Ce jour si tristement célèbre a contribué à un nouveau parcours sécuritaire pour tous les voyageurs. Du côté des entreprises, c’est un formidable coup de booster du "duty of care" en matière de sûreté de leurs collaborateurs itinérants. Ca tombe bien, les TMC se doivent, à cette époque se réinventer en prestataires de service. C’est, notamment, la techologie et l’expertise qui répondent à cette nouvelle injonction : les traceurs se développent, le recours aux sociétés spécialisées dans la sûreté aussi.



5- Apparition du zéro commission au début des années 2000


Evénement majeur dans le monde du business travel. Le business travel était jusqu’alors traité par des agences de voyages loisir, dont la rémunération fonctionnait sur des commissions allant de 7 à 9 % des transactions aériennes. En mars 2002, Delta Airlines met fin à ce système : zéro commission désormais. Le système se généralise aux Etats-Unis, puis dans le monde.



6- Apparition d'internet dans les années 2000


Le temps où internet n'existait pas ou du moins n'affectait pas notre quotidien semble loin mais c'est bien au milieu des années 2000 qu'il bouscule le monde du voyage d'affaires. L'expérience client est modifiée, mais le modèle économique des agences de voyage aussi ! De nouveaux acteurs naissent mais pas que : des anciens du GDS n'ont pas raté le virage du web, par exemple, Amadeus.



7- Le data mining


Ce terme générique apparait au début des années 2010 et englobe toute une famille d’outils facilitant l’exploration et l’analyse des données de voyage. Cette puissance d’analyse, de filtrage des informations propres à chaque voyageur permet une anticipation des besoins des voyageurs.

S’informer, comparer, choisir, communiquer et décider où qu’on soit et dans n’importe quelle situation, c'est la promesse qui est faite. Tous les opérateurs digitaux du Business Travel prennent conscience, depuis quelque années, que leur succès futur dépendra de leur habileté à maîtriser ces technologies et les terminaux mobiles qui y sont associés.





8- Le thème de l'écologie

Aujourd'hui, l'écologie est au cœur des enjeux de demain. Un événement important est le fameux discours et la montée de la jeune militante Greta Thunberg. Elle incarne un mouvement juste mais qui impacte profondément le voyage d'affaires, notamment pour les Millenials, qui seront très vite, demain, des dirigeants ou, à tout le moins, des décisionnaires.


Une empreinte carbone trop importante pour une entreprise peut être un repoussoir à jeunes talents, des voyages jugés inutiles seront rapidement estampillés "vieux monde", etc. C'est pourquoi, de nos jours, les acteurs du business travel répondent à cette aspiration environnementale. Qu'il s'agisse des entreprises dans leurs politiques voyage (PVE) ou des TMC qui s'entourent de partenaires aux options "green" à proposer aux clients, mais également des fournisseurs qui se plient ou devancent les obligations légales qui s'épaississent ou les devancent.




Nos sources: https://www.deplacementspros.com/


.

Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
  • Gris LinkedIn Icône
  • Gris Twitter Icon
  • Gris Icône Instagram
  • Gris Facebook Icône

© Voyages Eurafrique 2018-2020