Test PCR : Business, Prix selon les destinations, Remboursement.. tout ce que vous devez savoir.


Encore inconnus de notre vocabulaire un an auparavant, aujourd'hui les tests nasopharyngés font désormais partie du voyage et sont primordiaux pour se déplacer. En attendant la reprise rapide de notre activité favorite à tous nous allons nous intéresser aujourd'hui aux différents prix que les pays procèdent pour ces tests.


Voyageurs, voyagistes et agents de voyages observent de grands écarts de prix entre les destinations. Et même, parfois, au sein d’un même pays et d’un même laboratoire. Selon le quotidien britannique The Independant, il faut compter 150 livres (170 euros) en moyenne pour un dépistage par écouvillon à Londres. Mais une clinique de la City facture 225 livres (255 euros) pour des résultats le jour-même. Ce qui peut parfois empêcher les voyageurs d'y accéder.


Des compagnies aériennes, des TO et des destinations prennent le contre-pied. Comment ? Soit par le prix, en accordant un rabais ou en les offrant, soit par la logistique. Des hôtels quant à eux, l’incluent dans leur forfait.


✈️ Prix indicatifs des tests PCR à travers le monde


Jordanie 31 euros Dubaï, Afrique du sud, Chili, Mexique, Pérou 45 à 80 euros République Dominicaine, Colombie, République Dominicaine 70 à 130 euros Canaries , Maldives, Panama, Paraguay 80 à 145 euros Suède, Thaïlande 168 à 240 euros Royaume-Uni 170 à 255 euros Japon 200 à 365 euros



✈️ Les tests réalisés en Europe (hors France) sont ils remboursés ?


Concernant un voyageur de nationalité française : dans les États membres de l’Union européenne, de l’espace économique européen ainsi qu'en Suisse, les tests réalisés à caractère administratif (entrée dans le pays de séjour) ou médical (présence de symptômes) sont pris en charge par l’assurance maladie française. Et ce, sur la base d’un forfait de 60 euros, frais de prélèvement et d’analyse inclus. Le dépassement sera donc à la charge du patient.






✈️ Les tests réalisés dans les autres pays étrangers sont ils remboursés ?


Concernant un voyageur de nationalité française : Pour une destination plus lointaine (hors UE) la prise en charge est rare. Seuls les tests « à caractère médical, urgent et inopiné » peuvent faire l’objet d’une prise en charge par l’Assurance Maladie. Et ce, à hauteur de seulement 27% du montant de la dépense engagée.





Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags